Collision de trains : Renzi promet la vérité à l'Italie

Hakim Abdelkhalek, l'envoyé spécial de France 3 à Corato (Italie), fait le point sur l'avancée de l'enquête après la collision meurtrière entre deux trains ce mardi 12 juillet.

France 3

Les enquêteurs et la police scientifique sont arrivés sur place près de Bari, dans les Pouilles. L'Italie s'interroge sur les raisons de cette collision frontale entre deux trains, qui a fait plus de vingt morts et quarante blessés. L'enquête ne fait que commencer. Il y a pour le moment davantage de questions que de réponses. Y a-t-il eu un problème avec la signalisation ? Y a-t-il eu un problème technique ? Est-ce dû à une erreur humaine ? L'un des deux conducteurs de train est-il parti trop tôt ou trop tard ? Ou bien y a-t-il eu un malentendu avec un des chefs de gare ?

Matteo Renzi sur place

En tout cas, ce mardi soir, le Premier ministre Matteo Renzi, qui est arrivé sur place, a promis que toute la lumière serait faite sur cette tragédie qui concerne un transport en commun. Il ravive dans le sud de l'Italie le souvenir d'un bus qui s'est renversé en 2013 sur un viaduc d'une autoroute, causant la mort de 38 personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT