Chauffage : les ramoneurs croulent sous les demandes

Le froid s’installe en France, par endroit les températures sont déjà en dessous des 10 degrés. Comme chaque année, on rallume poêles et cheminées, et les ramoneurs professionnels croulent sous les demandes. 

FRANCE 2

Plus de 60 demandes de rendez-vous par jour, de septembre à novembre, la saison du ramonage bat son plein. Le planning des interventions déborde. "C’est le gros pic avant la remise en route. Là cette semaine il y a un coup de froid, et les gens qui ont oublié de faire leur ramonage nous appellent au plus vite", explique Benjamin Lebrun, gérant chez Lebrun Fils dans le Pas-de-Calais. "J’ai déjà fait le ramonage un peu en retard, il y avait un retour de la fumée dans la maison", confie ainsi Mickaël Dumetz, client de la société.   

Le ramonage, à faire 2 fois par an   

Un ramonage demande du temps : comptez une bonne demi-heure. "On passe un hérisson directement dans le conduit, jusqu’en sortie, c’est-à-dire au chapeau d’évacuation de fumée". Le technicien vérifie ensuite que le hérisson est bien arrivé en haut du conduit : "Ça me permet de me dire que le conduit n’est pas obstrué en sortie d’évacuation de fumée, et je peux continuer ma phase de ramonage". Il reste en effet la dernière étape : le ramoneur va gratter les parois du conduit. Cela permet d’enlever les 30% de suie restante. La préfecture des Hauts-de-France impose aux habitants d’effectuer deux ramonages par an. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le froid s’installe en France, par endroit les températures sont déjà en dessous des 10 degrés. Comme chaque année, on rallume poêles et cheminées, et les ramoneurs professionnels croulent sous les demandes. 
Le froid s’installe en France, par endroit les températures sont déjà en dessous des 10 degrés. Comme chaque année, on rallume poêles et cheminées, et les ramoneurs professionnels croulent sous les demandes.  (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)