Cisjordanie : violences lors des obsèques de la journaliste abattue

Publié Mis à jour
Cisjordanie : violences lors des obsèques de la journaliste abattue
franceinfo
Article rédigé par
C. Cuello, C. Apiou - franceinfo
France Télévisions

Lors des obsèques de Shireen Abu Akleh, des affrontements ont eu lieu entre les forces de l'ordre israéliennes et les Palestiniens, qui accusent l'armée de l'avoir tuée.

Le cercueil a été sur le point de tomber lors de la bousculade entre les forces de l'ordre israélienne en uniforme sombre et les Palestiniens. Vendredi 13 mai, la Maison Blanche se dit profondément troublée par ces images de violence. Dans le cercueil, la dépouille de la journaliste americano-palestinienne Shireen Abu Akleh. Elle travaillait pour la chaîne arabe Al-Jazzera quand elle a été abattue mercredi dernier. Elle couvrait des affrontements à Jénine (Cisjordanie). Ses funérailles en début d'après-midi à Jérusalem-Est provoquent des heurts. Sur ces images, les policiers Israéliens arrachent les drapeaux palestiniens du corbillard qui transporte la dépouille. Pour les Palestiniens, c'est l'armée Israélienne qui l’a tuée. 

Un soldat israélien tué

Tsahal affirme qu'il est impossible de déterminer l'origine du tir meurtrier. Ils sont des milliers à l'accompagner jusqu'au cimetière chrétien du Mont Sion, sa dernière demeure. Des obsèques, alors que les violences sont quotidiennes en Cisjordanie. Il y a quelques heures à Jénine, une maison a été détruite après un raid des Israéliens. Un peu plus tôt ce matin, dans un camp de réfugiés à Jénine, des tirs de fusils d'assaut provenant des combattants palestiniens ont été entendus. Ils tentaient d’empêcher une incursion Israélienne. Une violence inédite depuis des années en Cisjordanie. Bilan provisoire : un soldat israélien tué et au moins 13 palestiniens blessés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.