Israël : le gouvernement de Benjamin Netanyahu investi de justesse

C’est par la plus courte des majorités à la Knesset que le Premier ministre israélien a obtenu jeudi soir l’investiture de son quatrième gouvernement.

(Benjamin Netanyahu obtient la confiance des députés pour un gouvernement très à droite © maxPPP)

Le nouveau gouvernement de coalition de Benjamin Netanyahu a obtenu de justesse jeudi l'investiture de la Knesset, le Parlement israélien, au terme d'une journée qui a vu le Likoud du Premier ministre se déchirer sur l'attribution des portefeuilles ministériels.

La cérémonie d'investiture avait été reportée de deux heures pour permettre à Benjamin Netanyahu de mettre de l'ordre au sein de son propre parti, après avoir dans un premier temps distribué les ministères à ses alliés. Au total, le gouvernement de Benjamin Netanyahu s'appuie sur une majorité de 61 députés sur 120, ceux-là même, et pas un de plus, qui lui ont voté jeudi la confiance. 59 députés ont voté contre.

Grands gagnants, les nationalistes religieux

Au final, le parti du Premier ministre récupère au gouvernement plus de la moitié des postes, notamment le portefeuille de la Défense et des Affaires étrangères. L'autre moitié revient aux trois autres alliés de la coalition, les nationalistes religieux, les ultra-orthodoxes et le centre droit. Les nationalistes religieux du parti Foyer juif, totalement opposés à la création d'un Etat palestinien, obtiennent notamment l'Education et la Justice.

La composition du gouvernement de Benjamin Netanyahu : l'analyse d'Yves Izard
--'--
--'--

"Je laisse la porte ouverte à un élargissement du gouvernement", a déclaré Benjamin Netanyahu dans son discours d'investiture. "Le pays en a besoin " a-t-il ajouté.

Quelques secondes après avoir entamé son discours, le Premier ministre a été interrompu par des protestations de l'opposition lorsqu'il a promis de "préserver la sécurité " et "d'oeuvrer en faveur de la paix".