Syrie : offensive sur la dernière enclave rebelle

Les troupes de Bachar Al-Assad préparent une opération d’envergure dans la région d’Idlib (Syrie). Des personnes fuient déjà la région.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Moscou l’a confirmé, les bombardements russes ont commencé mardi 4 septembre dans la province d’Idlib (Syrie). Il s’agit des probables prémisses d’une opération d’envergure de l’armée syrienne, qui pourrait débuter dans les jours à venir. Idlib est le dernier bastion qui résiste encore à Bachar Al-Assad, une ville située à seulement 25 kilomètres de la Turquie. C’est là qu’ont fui plusieurs groupes de rebelles, dont des djihadistes proches d’Al-Qaida.

800 000 personnes pourraient fuir les combats

Désormais, tous les groupes semblent prêts à s’unir afin de résister à l’offensive. La bataille qui s’annonce inquiète la communauté internationale. Les États-Unis et la France notamment craignent une attaque chimique. Trois millions de personnes vivent dans cette province, dont 800 000 pourraient fuir les combats selon l’ONU. Déjà les premiers déplacés sont arrivés dans des camps.

Le JT
Les autres sujets du JT
De la fumée après un bombardement dans un village dans la région d\'Idlib en Syrie, le 7 septembre 2018. 
De la fumée après un bombardement dans un village dans la région d'Idlib en Syrie, le 7 septembre 2018.  (ANAS AL-DYAB / AFP)