Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Iran : pour l'anniversaire de la révolution islamique, un pays coupé en deux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Iran : un pays aux deux visages que tout oppose
Iran : un pays aux deux visages que tout oppose Iran : un pays aux deux visages que tout oppose (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - M. Boisseau, P. Acheré, Z. Shah Safdari, B. Bervas
France Télévisions
France 2
Une équipe de France Télévisions a pu se rendre en Iran, samedi 11 février, cinq mois après le début de la révolte.

À Téhéran, samedi 11 février, l'image d'un pouvoir inébranlable et sûr de lui, soutenu par des milliers de personnes. Chorale de chants patriotiques et rassemblement militaire, le 44e anniversaire de la révolution est une démonstration de valeurs conservatrices en réponse aux manifestations des cinq derniers mois. Beaucoup d'Iraniens se sentent toutefois loin de ces discours et célébrations. "Avec la crise économique et un guide suprême qui se fiche du peuple, ce n'est certainement pas un jour de fête nationale", commente anonymement une femme, près de la foule. 

L'Iran divisé en deux mondes

Depuis un mois, les manifestations des opposants sont moins nombreux en raison de la répression et des condamnations à mort. Toutefois, de plus en plus de femmes cessent de porter le voile : 10 à 15 % des passantes, sur une place très fréquentée de Téhéran. Dans un café à la mode, une étudiante aimerait, elle aussi, retirer son voile, mais a d'autres revendications. "Pour pouvoir arriver à l'égalité de nos droits, on doit se battre, nous les femmes. Comme pour obtenir l'autorité parentale, ou le droit de divorcer", dit-elle. L'Iran est divisé en deux mondes, avec d'un côté les opposants, pas seulement jeunes ou citadins, et de l'autre, les fidèles de la révolution islamique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.