Iran : les Français expatriés touchés par la crise économique

Les Iraniens élisent vendredi 21 février leurs députés dans une ambiance de crise économique. Les Français qui vivent encore dans la République islamique sont eux aussi touchés par cette situation.

france 2

Rester ou partir ? Pour de nombreux Français expatriés en Iran, cette question s'est forcément posée ces derniers mois. Les tensions politiques et militaires avec les États-Unis, une monnaie qui s'est effondrée et une très forte inflation... les motifs pour rentrer en France sont nombreux. Certains ont tout de même fait le choix de rester, malgré les crises, comme Alice Shafi et son compagnon, arrivés en Iran il y a cinq années dans le but de lancer une pâtisserie de luxe. 

1 100 Français fin 2019

À cette époque, l'accord sur le nucléaire iranien avait lancé une vague d'espoir et d'effervescence pour de nombreux Occidentaux. Pour eux, le pari a été bousculé par le retour des sanctions américaines. "Le souci principal a été l'augmentation (du prix) des matières premières, qui ont flambé. Parce que beaucoup de produits sont importés", explique Alice Shafi. Les Français ont ainsi été contraints de réduire leurs marges. Fin 2019, on comptait près de 1 100 Français en Iran. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Iraniens élisent vendredi 21 février leurs députés dans une ambiance de crise économique. Les Français qui vivent encore dans la République islamique sont eux aussi touchés par cette situation.
Les Iraniens élisent vendredi 21 février leurs députés dans une ambiance de crise économique. Les Français qui vivent encore dans la République islamique sont eux aussi touchés par cette situation. (france 2)