Iran : le guide suprême Ali Khamenei sort de son silence et accuse les Etats-Unis et Israël d'avoir fomenté le mouvement de contestation

"Ces émeutes et l'insécurité sont l'œuvre des Etats-Unis et du régime sioniste usurpateur [Israël]", a accusé lundi l'ayatollah Ali Khamenei à propos du mouvement de contestation déclenché par la mort de Mahsa Amini à Téhéran.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le guide suprême iranien Ali Khamenei, le 3 octobre 2022 à Téhéran (Iran). (IRANIAN LEADER PRESS OFFICE / HA / ANADOLU AGENCY)

Le guide suprême iranien est sorti de son silence. L'ayatollah Ali Khamenei a accusé lundi 4 octobre les Etats-Unis et Israël, deux ennemis jurés de l'Iran, d'avoir fomenté le mouvement de contestation déclenché par la mort de Mahsa Amini à Téhéran.

"Ces émeutes et l'insécurité sont l'œuvre des Etats-Unis, du régime sioniste usurpateur [Israël], leurs mercenaires et certains Iraniens traîtres qui les ont aidés à l'étranger", a déclaré Ali Khamenei dans sa première réaction aux manifestations. "Dans ces événements, les organisations de la police, les bassidji [des miliciens fidèles au régime] et le peuple ont subi des injustices plus que tout le monde", a-t-il déclaré.

La mort de Mahsa Amini "a brisé le cœur" de l'Iran

La mort de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans décédée le 16 septembre trois jours après son arrestation par la police des mœurs pour ne pas avoir porté son voile correctement, a déclenché une vague de manifestations en Iran. Des rassemblements de solidarité avec les femmes iraniennes ont également eu lieu à travers le monde.

>> GRAND ENTRETIEN. Manifestations en Iran : "Nous sommes face à une situation avec un énorme potentiel révolutionnaire"

"La mort de la jeune fille nous a brisé le cœur, mais ce qui n'est pas normal, c'est que certaines personnes, sans preuve ni enquête, rendent les rues dangereuses, brûlent le Coran, retirent le foulard des femmes voilées, mettent le feu aux mosquées et aux voitures", a ainsi déclaré le guide suprême Ali Khamenei à propos de Mahsa Amini, expliquant sur Twitter que "beaucoup de femmes en Iran ne portent pas parfaitement le voile et sont de ferventes partisanes de la République islamique".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Iran

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.