Irak, l'influence de Téhéran

 Des centaines de documents des renseignements iraniens ont fuité, révélant la "vaste influence" de l'Iran en Irak.  Ce alors que le mouvement de contestation en Irak dénonce l'ingérence de Téhéran dans les affaires du  pays.   

France 24


Plus de 700 pages de documents provenant directement du ministère iranien des renseignements.
La fuite est sans précédent et révèle l'influence grandissante de l'Iran dans tous les aspects de la vie politique ou économique de son voisin irakien, au moment même où le pays est secoué par des manifestations pour réclamer le départ du gouvernement d'Abdel Mahdi.
La majorité des documents concerne la période 2014-2015.


Murtaza Hussain, le journaliste et co-auteur de l'enquête, précise  :

"Il y a beaucoup d'informations sur les liens étroits que l'Iran entretient avec de hauts responsables du gouvernement irakien, notamment l'actuel et l'ancien Premier ministre. Il y a beaucoup de colère en Irak sur le rôle de l'Iran dans le pays et les documents que nous révélons montrent bien ce que les manifestants dénoncent : cet accès privilégié, pour le dire diplomatiquement, dont l'Iran bénéficie dans tout le systeme politique irakien."


Pour l'Iran, une seule priorité selon les documents consultés par les journaux américains : maintenir au pouvoir les personnalités irakiennes loyales à Téhéran.
Pour tenter de préserver le Premier ministre irakien dont la rue réclame le départ, le très puissant chef de la force des gardiens de la révolution iranienne, Qassem Soleimani, s'est rendu à plusieurs reprises en Irak.

La relation Iran - Irak représente12 milliards de dollars d'échanges commerciaux par an.
Les manifestants, qui dénoncent depuis le début du mouvement l'ingérence de l'Iran, appellent aussi à boycotter tous les produits venant de Téhéran.