Cet article date de plus de cinq ans.

Invictus Games : 30 athlètes, blessés de guerre, représenteront la France

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Invictus Games : 30 athlètes, blessés de guerre, représenteront la France
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Une équipe de France 3 a suivi les derniers préparatifs de la délégation française.

Début mai, les Invictus Games se dérouleront à Orlando en Floride. La compétition a été créée il y a deux ans pour mettre en lumière les blessés de guerre, les héros de l'armée.

C'est une compétition hors-norme, réservée aux militaires blessés dans le cadre de leur mission. Ces 500 sportifs, venus du monde entier, ont un objectif : décrocher une médaille pour leur pays. C'est l'obsession du Caporal-chef Benjamin Atgie, 28 ans. Malgré sa prothèse, il court le 100m en moins de 14 secondes. Blessé par une roquette alors qu'il patrouillait en Afghanistan, la piste d'athlétisme est désormais son nouveau théâtre d'opérations. "C'est une mission comme une autre. On reste militaire, on reste proche de la France. Que ce soit sur une piste d'athlétisme, dans une piscine ou sur un théâtre d'opérations, on sert la France, on se bat pour la France", confie le jeune homme à France 3.

Un nouvel objectif

Lui aussi vise une médaille. Tireur de précision en ex-Yougoslavie, puis en Afghanistan, le Caporal-chef Julien Escobar a perdu sa main arrachée par une grenade. Aujourd'hui, la précision reste son obsession, mais les flèches ont remplacé les balles. Le Caporal-chef Céline Larrère n'a ni greffe ni prothèse. Son traumatisme est invisible et elle vit avec au quotidien. Sa vie bascule à Bouaké en 2004 lorsque son unité est bombardée par l'aviation ivoirienne. Plusieurs de ses compagnons d'armes vont mourir sous ses yeux. La natation lui permet de se vider la tête.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.