Inde : 106 morts lors d'un feu d'artifice

Plus de cent morts et 300 blessés. C'est le bilan de l'incendie dans un temple hindou en Inde provoqué par un feu d'artifice lors des célébrations du Nouvel An hindou dans la nuit du 9 au 10 avril.

France 3

Le feu d'artifice devait durer toute la nuit dans ce temple hindou situé à Paravur (sud-ouest de l'Inde) pour fêter la nouvelle année. Mais à trois heures du matin, un pétard retombe sur l'entrepôt des autres fusées. Des explosions s'enchaînent et vont mettre le feu au bâtiment bondé de fidèles. Les sauveteurs vont relever 106 morts. Et dans les décombres, jusqu'au petit matin ce dimanche, ils vont évacuer près de 300 blessés.

La sécurité méprisée

"Les familles des défunts vont recevoir une aide et les blessés vont être soignés gratuitement", annonce le ministre de l'Intérieur de l'État de Kerala. Pour les autorités pourtant, le feu d'artifice n'était pas autorisé. Mais les Indiens adorent la pyrotechnie au mépris des règlements. Les fusées artisanales, bon marché en Inde, respectent rarement les normes de sécurité, tant lors de la fabrication qu'au moment du tir.

Le JT
Les autres sujets du JT