Cet article date de plus de douze ans.

Huitième employé de l'ambassade britannique libéré

Un huitième employé iranien de l'ambassade britannique à Téhéran sur neuf arrêtés devait être libéré dimanche
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
David Milliband, le ministre britannique des affaires étrngèes, à Corfou le 27 juin 2009 (© AFP)
Un huitième employé iranien de l'ambassade britannique à Téhéran sur neuf arrêtés devait être libéré dimancheUn huitième employé iranien de l'ambassade britannique à Téhéran sur neuf arrêtés devait être libéré dimanche

Le vice-ministre des Affaires étrangères iranien en a informé l'ambassadeur britannique, a indiqué le chef du Foreign Office David Miliband.

Il n'y aura pas de procès ni d'inculpation pour cet employé, a précisé le ministre. Neuf employés locaux de l'ambassade avaient été arrêtés le 28 juin et étaient menacés de poursuites.

Londres avait demandé "des clarifications urgentes" à l'Iran après que Ahmad Jannati, le chef de la plus haute instance électorale d'Iran, eut déclaré que des employés locaux de l'ambassade britannique allaient être traduits en justice. Celui-ci les accusait d'avoir joué un rôle dans les manifestations.

Les 27 avaient décidé vendredi de convoquer tous les ambassadeurs iraniens pour protester contre la détention des employés.

Neuf employés locaux de l'ambassade britannique avaient été arrêtés le 28 juin après les manifestations contre la réélection de l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad à la présidentielle du 12 juin. Deux restaient détenus vendredi.

David Miliband, le ministre britannique des Affaires étrangères, s'était dit "très préoccupée par les deux employés qui restaient en détention en Iran".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.