Quelles conséquences en cas de faillite de la Grèce ?

Jean-Paul Chapel est sur le plateau de France 2 pour essayer d'expliquer les conséquences d'un défaut de paiement de la Grèce.

FRANCE 2

"La Grèce doit encore beaucoup d'argent. C'est nous, Européens, qui prêtons de l'argent à la Grèce pour qu'elle puisse nous rembourser", explique le spécialiste. Or, si la Grèce ne rembourse pas la prochaine tranche de 7,1 milliards d'euros avant la fin du mois, le pays ne pourra pas respecter ses obligations. La prochaine échéance est le 30 juin : la Grèce doit rembourser 1,6 milliard d'euros au FMI et le 20 juillet, 3,5 milliards d'euros à la BCE.

Une nouvelle monnaie

"Si elle est incapable de rembourser ses dettes, elle est en faillite", résume Jean-Paul Chapel. Qui dit faillite, dit perte de confiance générale. Il n'y aura bientôt plus d'argent dans les caisses de l'Etat. Or, chaque mois, il faut payer les fonctionnaires et les retraites. S'il n'y a plus assez d'euros, le pays sera obligé de les remplacer par la drachme, leur ancienne monnaie. La Grèce sortirait alors de la zone euro.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, prend la parole au Parlement grec, le 5 juin 2015.
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, prend la parole au Parlement grec, le 5 juin 2015. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)