Les Grecs de France se passionnent pour le référendum

Expatriés en France, les Grecs français attendent avec impatience les résultats du référendum dimanche 5 juillet. 

FRANCE 3

Les résultats du référendum grec sont attendus avec beaucoup d'impatience dimanche 5 juillet, par les Grecs qui vivent en France. Une communauté estimée à environ 35 000 personnes.

À Lattes (Hérault), Evangelos, Iannis et Antoine vivent en France depuis de nombreuses années, et même s'ils n'ont pas eu le droit de voter aujourd'hui, ils se sont passionnés pour le référendum.

Organiser un référendum, une bonne chose

Evangelos est pour le "non", Iannis aurait voté pour le "oui", quant à Antoine, le doyen, il hésite, même s'il adhère au discours d'Alexis Tsipras, le chef du gouvernement grec. Tous les trois sont d'accord sur un point : devant l'échec des négociations, il fallait organiser ce référendum. Expatriés, ils ont gardé des liens étroits avec leur pays. Leurs parents, leurs frères ou leurs soeurs vivent là-bas. Ils souffrent des effets des plans d'austérité imposés par l'Europe et le FMI. Mais, quel que soit le résultat ce soir, ils savent que dès demain partisans du "oui" ou du "non" devront oublier leurs divergences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Grecs sont invités à se prononcer sur le futur de leur pays, dimanche 5 juillet 2015, à l\'occasion d\'un référendum.
Les Grecs sont invités à se prononcer sur le futur de leur pays, dimanche 5 juillet 2015, à l'occasion d'un référendum. (DADO RUVIC / REUTERS)