Grèce : un accord, mais des contreparties

Il aura fallu toute une nuit pour parvenir à un accord. Une équipe de France 2 revient sur ces longues heures de négociations.

FRANCE 2

Un accord a été trouvé ce lundi 13 juillet à Bruxelles entre la Grèce et les dirigeants de la zone euro. Alexis Tsipras repart avec un troisième plan d'aide, mais au prix d'une nouvelle cure d'austérité. "Cela fait six mois que nous menons une dure bataille et nous nous sommes battus jusqu'à la fin pour obtenir le meilleur accord qui permette à la Grèce de rester debout", a déclaré le Premier ministre grec.

Une nouvelle cure d'austérité à venir

La Grèce devrait percevoir un troisième plan d'aide, entre 82 et 86 milliards d'euros sur trois ans. Second point de l'accord, la promesse à terme d'une restructuration de la dette grecque. Le montant de 320 milliards d'euros n'est pas réduit, mais Athènes aura plus de temps pour rembourser et un taux d'intérêt plus bas.

En contrepartie, une nouvelle cure d'austérité attend les Grecs. La TVA va passer à 23%. Une réforme des retraites va être engagée pour limiter les départs avant 67 ans. Mais aussi toute une série de privatisations. Les réformes seront soumises au Parlement grec ce mercredi 15 juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, s\'exprime face à la presse à l\'issue d\'un sommet des dirigeants de la zone euro, à Bruxelles (Belgique), le 13 juillet 2015.
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, s'exprime face à la presse à l'issue d'un sommet des dirigeants de la zone euro, à Bruxelles (Belgique), le 13 juillet 2015. (THIERRY CHARLIER / AFP)