Grèce : Tsipras transmet de nouvelles propositions aux dirigeants européens

Les tractations entre Athènes et ses créanciers se sont accélérées tout ce week-end avant le sommet crucial de lundi 22 juin à Bruxelles, où Athènes espère aboutir à un accord.

France 3

La Grèce et l'Europe rejouent une nouvelle fois la scène des négociations de la dernière chance. "Nous sommes très angoissés pour demain. Personne ne sait ce que vont faire les créditeurs et quelles vont être les concessions de Tsipras", assure un Grec au micro de France 3.
En fin de matinée, dimanche 21 juin, un conseil des ministres exceptionnel s'est tenu à Athènes, car la Grèce n'a pas le temps : le pays doit rembourser 1,6 milliard d'euros au FMI d'ici le 30 juin. Impossible sans l'aide internationale.

"Un accord gagnant-gagnant"

"Nous sommes dans un moment crucial, et toutes les heures vont compter pour que la discussion puisse trouver sa conclusion pour le conseil de la zone euro", a assuré le président français François Hollande.
Dans la journée, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a transmis de nouvelles propositions aux principaux dirigeants européens. Après des semaines d'escalade verbale, certains affichent déjà leur optimisme. "Toutes les conditions sont réunies pour qu'il puisse y avoir un accord gagnant-gagnant", a notamment déclaré le chef d'État italien Matteo Renzi. Quant au ministre des Finances grec, il s'est dit "confiant" d'aboutir à un accord lors du sommet européen de lundi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, prend la parole au Parlement grec, le 5 juin 2015.
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, prend la parole au Parlement grec, le 5 juin 2015. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)