Grèce : Tsipras face à un choix périlleux

Le gouvernement grec doit présenter une liste de réformes à Bruxelles. François Beaudonnet décrypte le dilemme délicat auquel fait face Alexis Tsipras.

FRANCE 2

La Grèce est face à un nouvel ultimatum, ce lundi 23 février. "Le gouvernement grec doit envoyer à Bruxelles, avant ce soir, une liste de réformes. Ce document sera examiné dans la foulée par les trois institutions : Union européenne, Banque centrale européenne et FMI. On ne parle plus de troïka, mais ça revient au même", annonce François Beaudonnet depuis la capitale belge.

"A partir de là, deux hypothèses. Soit ces réformes sont jugées satisfaisantes. Alors, tout va bien et Athènes ne risque pas la faillite au moins jusqu'en juin prochain", poursuit-il, "soit au contraire, ce qui est proposé par Athènes (...) n'est pas validé par le trio des créanciers de la Grèce. Alors, une nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone Euro se tiendra ici en urgence, peut-être demain. Et dans ce cas, le psychodrame se poursuivra".

Qui Tsipras choisira-t-il : l'Europe ou son peuple ?

Le journaliste de France 2 conclut : "Le gouvernement grec est pris à la gorge. L'Europe l'a obligé à demander une extension du programme d'aide, ce dont il ne voulait pas. Elle le contraint à présent à ne pas respecter ses promesses électorales, parce qu'elle les juge irréalistes. Alexis Tsipras doit donc choisir entre plaire à l'Europe et perdre toute crédibilité auprès des Grecs, ou le contraire".

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexis Tsipras, dirigeant de Syriza (gauche radicale), parti donné en tête des sondages avant les législatives du 25 janvier 2015 en Grèce.
Alexis Tsipras, dirigeant de Syriza (gauche radicale), parti donné en tête des sondages avant les législatives du 25 janvier 2015 en Grèce. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)