François Hollande et son rôle dans le dossier grec

Le président de la République espère que la situation soit apaisée avant son discours du 14-Juillet.

FRANCE 2

L'implication de François Hollande dans la résolution de la crise grecque est forte. En direct de l'Elysée, la journaliste Maryse Burgot indique que le Président ne nie pas l'ambiance de scepticisme autour de cette journée du 11 juillet, "même si dans son entourage, on ajoute que tout ça fait un petit peu partie de la dramaturgie bruxelloise".

"Dimanche 12 juillet, à Bruxelles, François Hollande espère bien montrer qu'il a eu le dernier mot et que, si il y a un accord, c'est un peu grâce à lui", analyse la journaliste.

"Capitaliser politiquement"

Le dossier grec a "vampirisé" l'agenda du président français qui s'y est consacré toute la semaine. Maryse Burgot évoque des dizaines de coups de fil, des centaines de SMS et rappelle que de hauts fonctionnaires français ont aidé les Grecs à rédiger leur texte de réformes.

François Hollande aimerait bien "capitaliser politiquement" grâce à cette implication, mais il faudrait d'abord qu'il y ait un accord, conclut la journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande, dans la cour de l\'Elysée, à l\'issue d\'un conseil restreint sur la situation en Grèce, le 29 juin 2015. 
François Hollande, dans la cour de l'Elysée, à l'issue d'un conseil restreint sur la situation en Grèce, le 29 juin 2015.  (ALAIN JOCARD / AFP)