Gaza : Obama réclame un cessez-le-feu "immédiat" à Netanyahu

Le président américain Barack Obama a téléphoné ce dimanche au Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu. Il a souligné la nécessité de parvenir à un cessez-le-feu humanitaire immédiat et sans condition dans la bande de Gaza. Il a également redit sa volonté de voir le territoire palestinien démilitarisé.

(Rencontre entre Benyamin Nethanyahu et Barack Obama en mars dernier. Le président américain demande un cessez-le-feu humanitaire immédiat et sans condition. © REUTERS/Jonathan Ernst)

Son secrétaire d'Etat John Kerry n'a pas été écouté, il a donc pris son téléphone. Barack Obama a lui-même appelé le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu ce dimanche, alors que les roquettes et les obus ont recommencé à tomber sur Israël et surtout sur la bande de Gaza, après l'échec de la nouvelle trêve humanitaire.

Dans un communiqué, la Maison blanche a fait savoir que le président américain avait demandé à Benyamin Netanyahu un cessez-le-feu humanitaire immédiat :

"Le président a clairement exprimé l'impératif stratégique de mettre en place un cessez-le-feu humanitaire immédiat et sans conditions qui mette fin dès à présent aux affrontements et conduise à un arrêt permanent des hostilités ."

Durant la conversation, Barack Obama a en outre insisté sur "l'inquiétude profonde et grandissante des Etats-Unis concernant le nombre croissant de morts civils palestiniens et la perte de vies israéliennes, ainsi que la dégradation de la situation humanitaire à Gaza ".

Démilitarisation de Gaza

Mais les Etats-Unis ne lâchent pas pour autant leur allié de toujours et le président a fortement condamné "les attaques du Hamas contre Israël via les tunnels et les tirs de roquettes " et réaffirmé le "droit d'Israël à se défendre ". Barack Obama a apporté son soutien à l'initiative égyptienne, après le rejet par Israël des propositions de John Kerry, jugées trop favorables au Hamas. Sur un plus long terme, il appelle au renforcement de l'autorité palestinienne, absente de Gaza où le Hamas détient les clés du pouvoir. Et il a ajouté "*qu'au final, toute solution de long terme au conflit israélo-palestinien doit assurer

le désarmement de groupes terroristes et la démilitarisation de Gaza* ".