Au G20, François Hollande écarte la politique intérieure

Maryse Burgot, en direct de Hangzhou (Chine), commente le déplacement du chef de l'État au sommet des 20 plus grandes puissances économiques.

France 2

En déplacement en Chine ce week-end au sommet des 20 plus grandes puissances économiques mondiales, le chef de l'État ne semble pas enclin à parler de politique française. "Dans l'avion, le président n'est même pas venu s'entretenir, comme il le fait habituellement, avec les journalistes. Et quand il est arrivé à Hangzhou, il a fait une très courte déclaration avant de s'éclipser", commente Maryse Burgot, qui suit le président pour France 2.

Prendre de la hauteur

François Hollande ne "veut surtout pas répondre à des questions de politique intérieure ici en Chine, selon la journaliste. Il veut à l'occasion de ce G20 prendre de la hauteur, adopter une posture régalienne, ce qui lui permet de ne répondre qu'aux questions qui lui conviennent, c'est-à-dire le terrorisme, l'optimisation fiscale ou encore la croissance. François Hollande ne veut parler que de ce qui l'arrange pour l'instant."

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande arrive à l\'aéroport de Hangzhou (Chine) pour le sommet du G20, le 4 septembre 2016.
François Hollande arrive à l'aéroport de Hangzhou (Chine) pour le sommet du G20, le 4 septembre 2016. (CHANCE CHAN / REUTERS)