Cet article date de plus de cinq ans.

Nouvel An : des célébrations sous haute surveillance, mais des célébrations quand même

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Nouvel An : des célébrations sous haute surveillance, mais des célébrations quand même
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

De nombreuses villes avaient décidé de faire la fête malgré le contexte actuel. De Rennes à Lille en passant par Collioure, tour de France des célébrations.

Sur les Champs-Elysées, on célèbre le passage à la nouvelle année. Hier soir, ils étaient des milliers à accueillir 2016 au pied de l'Arc de triomphe. Paris est en fête malgré le contexte, un mois et demi après les attentats. Hier soir, pas de feux d'artifice, mais des jeux de lumière projetés sur l'Arc de triomphe. Et une fête sous haute surveillance. En haut d'une nacelle, un homme commande les 1 700 policiers et gendarmes présents sur les Champs-Elysées. À chaque entrée de l'avenue, palpation et fouille obligatoire. Chaque mouvement suspect est scruté.

La fête malgré tout

Dans toute la France, 100 000 policiers, gendarmes et militaires ont été mobilisés. À Strasbourg, les pétards sont confisqués. Partout aussi, la même volonté de se changer les idées. Sur la Grand-Place de Lille, on multiplie les voeux. À Rennes, changement d'année poétique. Sur son fil, un funambule fait le lien entre les deux années. Sur la plage de Collioure, le ciel s'est illuminé à minuit pile. Cette nuit, le passage à la nouvelle année s'est déroulé sans incident majeur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nouvel An 2018

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.