Cet article date de plus de cinq ans.

Clermont-Ferrand : polémique autour de la campagne de vœux du maire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Clermont-Ferrand : polémique autour de la campagne de voeux du maire
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), la campagne de vœux du maire fait débat. L'humour second degré voulu par le maire ne passe pas.

Se faire plaquer, se faire rouler, perdre ses facultés ou encore être prise de court, aujourd'hui vivre à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), c'est vivre intensément selon les vœux de la mairie. Une campagne qui n'est pas du goût de tout le monde. "Perdre vos facultés, c'est pas très positif, c'est pas vraiment une affiche qui donne envie d'étudier ici", explique une jeune fille.  

"Une campagne incompréhensible, maladroite et coûteuse"

"C'est pas le jour du réveillon qu'on se fait plaquer. Ça commence mal l'année si on se fait plaquer le 31", plaisante un homme. C'est sur les réseaux sociaux que les affiches du maire ont fait le plus réagir. Pour les élus de l'opposition, l'humour est de mauvais goût dans un contexte de fusion des régions. "Cette campagne, elle est incompréhensible, elle est maladroite et elle est coûteuse. (...) Pour les vœux, les gens attendent un message simple de joie, de bonheur, de santé et pas tarabiscoté", selon Louis Coustes, élu de l'opposition. Utiliser des expressions dévalorisantes pour mettre en avant les atouts de la ville et détourner le pessimisme des Clermontois, c'était tout l'objectif de cette campagne de voeux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.