Cet article date de plus de six ans.

Ferry en feu : les opérations de sauvetage se poursuivent malgré la nuit

Une personne est décédée ce dimanche à la suite de l'incendie d'un ferry au large des côtes grecques. Désormais la situation semble être sous contrôle même si seule une partie des passagers ont pu être évacués.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (La situation du ferry en feu est "sous contrôle" dimanche soir © Reuters)

Une personne est décédée dimanche à la suite de l'incendie du ferry italien Norman Atlantic, qui dérive actuellement dans l'Adriatique. La victime est un homme qui est tombé en bas d'une rampe d'évacuation.

En tout, le navire transportait 422 passagers et 56 membres d'équipage a expliqué la compagnie de ferry grecque Anek qui affrète ce bateau appartenant à la société italienne Visemar du Navigazione. Le bateau effectuait la liaison Patras-Igoumenitsa-Ancône.

L'incendie s'est déclaré en fin de nuit dans le garage inférieur. C'est là que se trouvent plus de 200 véhicules. Selon le propriétaire du navire, le ferry avait passé avec succès une récente inspection qui faisait suite à la réparation sur une porte coupe-feu défectueuse.

A lire aussi ►►►Grèce : un mort dans l'incendie du ferry, opérations de secours en cours

Opérations d'évacuations

Depuis le début de journée, les secours ont donc commencé à évacuer les passagers, par hélicoptère notamment. Des opérations très compliquées en raison d'une météo défavorable avec des vents forts et des vagues importantes.  En début de soirée, ce sont 165 personnes qui ont pu être sauvées. Ces opérations de sauvetage vont se poursuivre toute la nuit.

Sur le navire, les passagers qui avaient d'abord tenté de fuir à bord de canots de sauvetage se sont réfugiés dans les niveaux les plus élevés. "Nous sommes allés sur le pont, où se trouvaient les canots de sauvetage, mais nous avons commencé à sentir le sol brûler et nous sommes montés au niveau de l'héliport ", a raconté Rania Fireou par téléphone à la télévision grecque avant le début des hélitreuillages. 

"On attend depuis des heures sur le pont sous le vent et la pluie" Témoignage d'une passagère grecque du Norman Atlantic
écouter

Situation "sous contrôle"

En début de soirée, la compagnie Anek a affirmé que la situation du ferry était désormais "sous contrôle". Un remorqueur a pu s'amarrer au Norman Atlantic  et commencer à tracter le navire. Une opération qui a dû être interrompue puisque la corde du remorqueur a cassé.

Anek qui a par ailleurs confirmé que la destination du navire n'était pas claire. Les autorités italiennes souhaitent que le Norman Atlantic soit remorqué vers l'Italie alors que l'Albanie est beaucoup plus proche. Il se trouve d'ailleurs dans les eaux territoriales albanaises.

Miltiadis Varvitsiotis, le ministre grec de la Marine, a précisé que 478 passagers et membres d'équipage se trouvaient à bord lorsque l'incendie s'est déclaré. Sur ce total, 268 sont selon lui de nationalité grecque. Le Quai d'Orsay a lui précisé que dix Français se trouvaient à bord et que, pour le moment, aucune victime française n'était à déplorer.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.