Un Œil sur la planète, France 2

VIDEO. Un Œil sur la planète. Suisse : la démocratie directe avec le référendum

Le parlement de Zurich avait voté à l'unanimité la construction d'un deuxième stade de football, alors que l'existant venait d'être rénové. Une élue a mobilisé des habitants et organisé un référendum. Le projet a été abandonné ! Extrait du magazine "Un Œil sur la planète" du 2 novembre.

Fabienne Vocat, élue écologiste au parlement de Zurich et citoyenne engagée, a mobilisé des habitants de sa ville pour s'opposer au projet de construction d'un deuxième stade de foot. Le projet de cette enceinte de 19 500 places s'élevant à 165 millions d'euros avait été adopté en février 2013 à une écrasante majorité par le conseil municipal.

L'ancien stade avait été rénové en 2008 avec l'argent du contribuable pour 190 millions d'euros. "Les supporters trouvaient qu'il n'y avait pas ici assez d'atmosphère et qu'il fallait donc construire un deuxième stadium. Le problème était qu'il devait être financé à 100% par les citoyens", affirme l'élue.

"Notre système marche"

Fabienne Vocat ne voyait pas pourquoi "c'était aux citoyens de payer entièrement un stade de foot pour des professionnels. Ce n'est pas possible d'investir tant d'argent quand il y a tellement d'autres choses à devoir faire et pour lesquelles on dit qu'il n'y a pas d'argent". Il y a pour elle d'autres priorités, par exemple le logement social.

L'élue a donc décidé, avec une cinquantaine de Zurichois de tous bords politiques, de lancer un référendum. En septembre 2013, les habitants ont voté contre le nouveau stade, annulant ainsi la décision du conseil municipal. "Cela veut bien dire que notre système marche, affirme-t-elle, et qu'il est possible que les citoyens s'opposent à une décision prise par le parlement."

(CAPTURE ECRAN / UN ŒIL SUR LA PLANETE / FRANCE 2)