13h15, France 2

VIDEO. "Tout a été brûlé" après le massacre en Suisse de 23 adeptes rebelles de l’Ordre du temple solaire en octobre 1994

"Une secte, c'est forcément diabolique, satanique… Il fallait débarrasser tout ça", explique le journaliste suisse Arnaud Bédat. Il a vu les corps des adeptes contestataires de la secte exécutés en 1994… Extrait du magazine "13h15 le dimanche" du 7 octobre 2018.

Voir la vidéo

Comment échapper à l’emprise d’une secte, alors que toute critique est interdite ? Comment quitter, par exemple, l’Ordre du temple solaire fondé en 1984 par le Français Jo Di Mambro et le Belge Luc Jouret ? Une secte qui a rencontré un tel succès que des "filiales" ont été créées un peu partout dans le monde. Leurs adeptes vivaient selon les préceptes des deux gourous, dans des fermes communautaires. Ils se préparaient au voyage ultime vers la mystérieuse étoile Sirius... 

Ce sont 74 personnes, adultes et enfants, qui sont mortes en Suisse, en France et au Canada, pour la plupart immolées par le feu, entre 1994 et 1997 ! A l’OTS, les rebelles étaient aussitôt punis, comme dans le village suisse de Cheiry… Le 5 octobre 1994, autour de minuit, 23 adeptes de la secte considérés comme dissidents sont assassinés. "Les corps ont été étalés ici… Ce sont des images qui ont fait le tour du monde. J’ai vu les photos des cadavres, et c’est très violent. Ce sont des exécutions, ça ne prend pas de gants…" se souvient le journaliste suisse Arnaud Bédat.

"Ils commençaient à se rendre compte que c’était des farces et attrapes"

Le magazine"13h15 le dimanche" (Facebook, Twitter, #13h15) a reconstitué un appel téléphonique entre deux adeptes espionnés par Di Mambro peu de temps avant le drame : "Franchement, je ne crois plus à rien de tout ça" "Faut encore voir s’il y croit…" ; "L’argent fou qui est flambé dans cette histoire." Pour le journaliste, "ici, on a les traîtres, ce sont les traîtresIls commençaient à se rebeller contre l’Ordre du temple solaire, mettaient en doute les mouvements financiers et toutes les fameuses apparitions magiques. Ils commençaient, pour la plupart, à se rendre compte que c’était des farces et attrapes".

Rapidement après les assassinats, le juge d’instruction a ordonné la destruction du sanctuaire de la secte. "Tout ce qui était chapelle, ornements liturgiques, entre guillemets… tout a été brûlé sous les caméras de télévision. Comme s’il fallait vite exorciser tout ça. Je pense qu’il y a aussi un peu d’inconscient. On est dans un canton catholique, une terre très chrétienne, très croyante. Une secte, c'est forcément diabolique, satanique… Il fallait donc vite, vite… débarrasser tout ça", affirme Arnaud Bédat. 

Extrait de "L'Ordre du temple solaire", diffusé dans le magazine "13h15 le dimanche" du 7 octobre 2018.

 13H15 / FRANCE 2
 13H15 / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)