VIDEO. Sur la piste des trafiquants de kalachnikovs, de la Serbie à la France

Une équipe de reporters de France 2 a tenté pendant de longues semaines de remonter la filière de la Kalachnikov en commençant par Belgrade en Serbie, une plaque tournante des fournisseurs

Voir la vidéo
Franck Genauzeau et Régis Mathé - France 2

Plus de dix millions d'armes à feu illégales seraient en circulation en France. Le phénomène inquiète les autorités notamment le trafic des fusils d'assaut Kalachnikov, des armes de guerre très répandues. Cette arme à usage militaire et policière, interdite en France, est devenue en quelques années l'arme favorite du grand banditisme français, utilisée dans les braquages, les règlements de compte et le trafic de drogue.

Une équipe de reporters de France 2 a tenté pendant de longues semaines de remonter la filière de la Kalachnikov en commençant par Belgrade en Serbie, une plaque tournante des fournisseurs. 250 euros par fusil, pour un prix de gros si l'acheteur en demande plus de quatre: ce sont les propositions des trafiquants serbes, les armes sur la table. Voici le reportage et l'explication sur les différents circuits européens. 

AK-47 KALASHNIKOV, arme à usage militaire et policière, interdite en France, est devenue en quelques années l\'arme favorite du grand banditisme français
AK-47 KALASHNIKOV, arme à usage militaire et policière, interdite en France, est devenue en quelques années l'arme favorite du grand banditisme français (ERIC BERACASSAT / AFP)