Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo La ministre du Commerce extérieur française nuance les propos de Barroso

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France Télévisions
Article rédigé par
France Télévisions

Le président de la Commission européenne a qualifié de "réactionnaire" la défense de la France de son exception culturelle. Nicole Bricq réagit.

"Monsieur Barroso a dit que ça participait au mouvement altermondialiste qu'il jugeait réactionnaire, il n'a pas dit : 'la France est réactionnaire'". La ministre du Commerce extérieur française, Nicole Bricq, est venue au secours du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, qui a employé le terme de "réactionnaire" concernant la volonté française de protéger son exception culturelle. "Certains se disent de gauche mais en réalité, ils sont culturellement extrêmement réactionnaires", avait lancé le président de la Commission européenne, dans un entretien publié par l'International Herald Tribune. "Cela s'inscrit dans le cadre d'une vision antimondialisation que je considère complètement réactionnaire."

François Hollande a réagi à ces propos par l'incrédulité :"Je ne veux pas croire que le président de la Commission européenne ait pu tenir des propos sur la France qui seraient ainsi formulés, pas même sur les artistes qui se seraient exprimés."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.