VIDEO. Référendum en Ecosse : quelles conséquences si le "oui" à l'indépendance l'emporte ?

L'hypothèse est de moins en moins improbable : un sondage publié dimanche donne le "oui" à l'indépendance pour la première fois en tête. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Un drapeau britannique privé de son bleu, une perte de 8% de la population pour le Royaume-Uni, de 30% de son territoire, de nouvelles frontières, des sous-marins nucléaires à déplacer... Les conséquences d'un "oui" au référendum sur l'indépendance en Écosse seraient très nombreuses.

L'hypothèse est de moins en moins improbable. Les partisans de l'indépendance en Écosse sont pour la première fois majoritaires, avec 51% des intentions de vote, contre 49% aux défenseurs d'un maintien dans le Royaume-Uni, selon un sondage de l'institut YouGov, publié dimanche 7 septembre.

307 ans de vie commune

A moins de deux semaines du référendum du 18 septembre, les indépendantistes prennent l'avantage, alors qu'ils accusaient un retard de 22 points sur les unionistes il y a encore un mois. Le Parti national écossais d'Alex Salmond pourrait parvenir à son but de rompre le lien qui unit depuis 307 ans l'Ecosse à l'Angleterre.

Si les électeurs choisissent l'indépendance le 18 septembre, des négociations seront menées avec le gouvernement britannique au sujet de la monnaie, de la dette, du pétrole de la mer du Nord et de l'avenir de la base nucléaire sous-marine britannique en Ecosse. L'indépendance serait alors prononcée le 24 mars 2016.

Les drapeaux écossais et britannique à Edinbourg (Ecosse). 
Les drapeaux écossais et britannique à Edinbourg (Ecosse).  (CITIZENSIDE / THIBAUT GODET / AFP)