VIDEO. Les ministres écologistes pourront-ils rester au gouvernement ?

Le débat est ouvert alors que le Conseil fédéral d'Europe Ecologie-Les Verts (EE-LV) a clairement dit non samedi à la ratification du traité budgétaire européen.

Daniel Sportiello, Michel Anglade / France 3

TRAITE EUROPEEN - Quelle sera la réaction des ministres écologistes du gouvernement, alors que leur parti s'oppose à une des réformes majeures de ce début de quinquennat ? Le Conseil fédéral d'Europe Ecologie-les Verts (EE-LV) s'est en effet prononcé, samedi 22 septembre, contre la ratification du traité budgétaire européen par 77 voix contre, 24 pour et 8 votes blancs. Le Conseil fédéral "se prononce contre la ratification du TSCG (traité budgétaire européen) dont une lecture stricte ne répondra pas durablement aux crises auxquelles est aujourd'hui confrontée l'Union européenne et constitue un obstacle à la transition écologique", souligne la motion adoptée par le Conseil fédéral. Le texte "mandate le Bureau exécutif (d'EE-LV) pour engager des discussions avec le gouvernement et les autres formations politiques de la majorité pour déterminer avec elles un nouvel agenda européen de la France, dans le respect des propositions écologistes, visant à poursuivre et amplifier la réorientation de l'Union européenne".

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a pourtant appelé la majorité gouvernementale, dont font partie deux ministres écologistes, à l'unité et à la solidarité sur le vote du traité. Les députés EE-LV sont partagés entre le vote contre et l'abstention. Une renégociation avec les partenaires européens est à ce stade impossible, François Hollande affirmant avoir obtenu que la croissance soit prise en compte dans un texte séparé.

Eva Joly et Jean-Vincent Placé lors du Conseil fédéral d\'Europe Ecologie-les Verts (EELV), samedi 22 septembre 2012.
Eva Joly et Jean-Vincent Placé lors du Conseil fédéral d'Europe Ecologie-les Verts (EELV), samedi 22 septembre 2012. (FRANCE 3 / FTVI)