VIDEO. Le traité d'amitié franco-allemand de 1963 élevé au rang de mythe fondateur

La signature du traité de l'Elysée scella le 22 janvier 1963 la réconciliation entre les deux pays, avec la volonté de surmonter différences de culture politique et désaccords. France 2 revient sur les liens entre les deux pays.

Jeff Wittenberg, Arnaud Boutet et Brice Boussouar - France 2

Angela Merkel et François Hollande se sont efforcés, lundi 21 janvier à Berlin (Allemagne), de gommer leurs divergences pour célébrer l'amitié franco-allemande, à la veille du 50e anniversaire du traité de l'Elysée. La signature de ce traité d'amitié franco-allemand scella, le 22 janvier 1963, la réconciliation entre les deux pays avec la volonté de surmonter différences de culture politique et désaccords.

Les deux signataires du traité de l'Elysée, le général de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer, ont dû surmonter une forte méfiance mutuelle. Il a fallu attendre le départ de Charles de Gaulle six ans plus tard pour que la coopération découlant du traité prenne vraiment son essor, tout en continuant à s'incarner dans des binômes de dirigeants comme Giscard d'Estaing-Schmidt, Mitterrand-Kohl, Chirac-Schröder, Sarkozy-Merkel. France 2 revient sur les liens entre les deux pays.

La signature du traité de l\'Elysée scella le 22 janvier 1963 la réconciliation entre les deux pays. Les deux signataires du traité de l\'Elysée, le général de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer, ont dû surmonter une forte méfiance mutuelle.
La signature du traité de l'Elysée scella le 22 janvier 1963 la réconciliation entre les deux pays. Les deux signataires du traité de l'Elysée, le général de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer, ont dû surmonter une forte méfiance mutuelle. (AFP)