VIDEO. Albert II abdique, les réactions en Belgique

C'est décidé : à 79 ans, le roi des Belges tire sa révérence. Comment le pays réagit-il à cette annonce ? Pascal Verdeau, le correspondant de France3 à Bruxelles, a interrogé quelques-uns de ses sujets.     

La Brabançonne, l'hymne national belge, comme un hommage spontané des étudiants à leur monarque, devant le Palais royal : "Le roi, c'est vraiment une figure paternelle pour nous, qui tient la famille Belgique ensemble", déclare l'une d'elles. Albert II a mis en avant des raisons de santé et son âge - 79 ans - pour expliquer sa décision d'abdiquer, rendue publique ce mercredi 3 juillet.

Les journalistes de la Libre Belgique saluent la fin d’un long suspense et compatissent à la lassitude du souverain "devant la longueur interminable des crises politiques belges, et aussi une mission de plus en plus complexe (...). Et Dieu sait s’il a tout mis en œuvre pour sortir la Belgique du pétrin !". Il y a deux ans, il avait fallu 541 jours pour former un gouvernement ; Albert II avait joué les médiateurs et s'était vu accuser par les indépendantistes flamands de faire le jeu des francophones. 

Le souverain belge, jugé "tout à fait respectable et admirable" par la plupart de ses sujets, a semble-t-il choisi le bon moment pour partir, après vingt ans de règne : le climat politique est apaisé, les prochaines élections sont dans un an. Le temps pour le nouveau roi Philippe, fils d'Albert, de se préparer à de nouvelles tempêtes...

Albert II, le 17 juin 2013, à Bruxelles.
Albert II, le 17 juin 2013, à Bruxelles. (ERIC LALMAND / BELGA)