Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo 13h15. Vauquois : la première mine géante explose le 3 mars 1916

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
13h15 le dimanche. Vauquois : le première mine géante explose le 3 mars 1916
Article rédigé par
France Télévisions

Entre 1914 et 1918, environ 14 000 soldats ont été tués pendant la bataille de Vauquois, non loin de Verdun, dans la Meuse. Quatre années de combats pour une butte où des galeries farcies d'explosifs sautent sous les pieds des combattants... Extrait de "13h15 le dimanche" du 29 mai.

"Cet endroit est complètement lunaire. Cela paraît déraisonnable. Vraiment dantesque... quand on imagine l'abri-caverne là-bas… Et ce truc apocalyptique qu'ils devaient ressentir quand une mine pareille explosait", imagine le dessinateur Maël, installé sur un flan abrupt de la "mine de l'Est" sur la colline de Vauquois, dans la Meuse.

L'auteur de la BD Notre mère la guerre (4 volumes chez Futuropolis), un carnet à dessins sur les genoux, dit qu'il lui aurait fallu "une feuille plus grande pour être à l'aise avec ce trou…" Il est assis au bord d'un vertigineux cratère sur cette butte de Vauquois, transformée de 1914 à 1918 en une gigantesque termitière avec 17 kilomètres de galeries côté allemand et 5 kilomètres côté français, truffées d'explosifs…

"Elle a dû arracher tout un quartier de la butte"

La première mine géante de la colline de Vauquois saute le 3 mars 1916 à 10 heures du matin. Seize tonnes d'explosifs ! Le jeune lieutenant Pézard et ses hommes sont dans un abri sous terre à 15 mètres de l'explosion. "Cataclysme ! Avant même de me sentir soulevé et balancé entre les rondins, j'ai failli éclater de rire en voyant ma lampe se dandiner, puis se sauver à l'autre bout de la table…" note-t-il dans un de ses cinq petits carnets de guerre.

L'auteur du livre Nous autres à Vauquois (à commander sur le site de l'association Les Amis de Vauquois et de sa région) poursuit son récit d'épouvante : "Je suis debout. C'est une mine formidable qui vient d'exploser tout contre nous. Elle a dû arracher tout un quartier de la butte. Et nous, nous avons sauté comme les grains d'un grelot affolé…" Pendant les quatre années du premier conflit mondial, environ 14 000 soldats ont perdu la vie lors de la bataille de Vauquois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.