Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo 13h15. Surf : trois amis passionnés ont dompté les grosses vagues de Nazaré...

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
13h15 le samedi. Surf : deux amis passionnés ont dompté les grosses vagues de Nazaré...
Article rédigé par
France Télévisions

Après s'être préparés physiquement, les surfeurs amateurs Julien, Gautier et Pilou ont quitté Bayonne pour rejoindre le spot de Nazaré, au Portugal. Après treize heures de route, ils sont face à des vagues monstrueuses qu'il leur faut maintenant dompter… Extrait de "13h15 le samedi".

La chute fait partie des risques que prennent les surfeurs passionnés de grosses vagues, ces monstres des mers qui ne laissent pas la moindre chance aux audacieux maladroits… Julien, 33 ans, Gautier, 39 ans, et leur ami Pilou, 51 ans, se sont préparés à affronter celles du spot de Nazaré, au Portugal.

Après une première tentative qui aurait pu très mal se terminer, Pilou, jardinier de métier, a finalement réussi à surfer une de ces vagues géantes qui attirent chaque hiver des passionnés du monde entier. Elle lui avait échappé depuis trente ans : "Je suis sorti de l'eau et je n'ai rien cassé. J'ai pris une vague, mais je ne vais pas y retourner parce que cela devient gigantesque !"

"Waouh… Celle-là est belle…"

Après son exploit personnel, Pilou monte sur la falaise dominant les vagues pour guider Julien, dentiste à Saint-Jean-de-Luz, et Gautier, responsable clientèle dans un grand magasin de Bayonne. Reliés par radio, les trois amis se coordonnent : "Waouh… Celle-là est belle… prévient le guetteur. Il y a une vague juste derrière vous, faites attention !"

"Allez, c'est parti… Rock and roll !" lui répond Gautier, tracté sur sa planche par le jet-ski piloté par Julien. Il va être déposé à l'endroit où la vague doit être prise. "Bon, c'est pas mal pour une première", estime-t-il après avoir descendu un mur d'eau gigantesque sur son maigre esquif. "C'est un peu petit… Allez, plus gros les mecs… Celle-là !" encourage Pilou. Après une frayeur sans conséquence fâcheuse, il lâche enfin : "Vous devriez arrêter ! Stop ! Et encore bravo..." Ils ont réussi à dompter les grosses vagues de Nazaré !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.