Présidence française du Conseil de l'UE : des entreprises automobiles de l'Hexagone mécènes ?

Publié
Union européenne : des mécènes pour la présidence française ?
Article rédigé par
S.Lequesne, B.Thomas, C.Vanpée, F.Ducobu, V.Lejeune - France 3
France Télévisions

Durant leur présidence du conseil de l’Union européenne, les pays peuvent avoir recours à des sponsors. En 2019, la polémique avait éclaté lorsque la Roumanie établissait un partenariat avec Coca-Cola. 

Plus de 200 véhicules Renault, Peugeot et Citroën, prêtés gratuitement, vont transporter les délégations européennes pendant quatre mois. Les constructeurs ont été sollicités par la France, qui a pris la présidence du Conseil de l'UE au 1er janvier 2022. À Bruxelles (Belgique), les ONG dénoncent un conflit d’intérêt. "Cela met en valeur les entreprises françaises par rapport à d’autres. Elles offrent un grand nombre de voitures, donc elles aident la présidence française dans son organisation. Elles vont forcément avoir une très bonne image auprès des décideurs politiques", rapporte Lora Verheecke, de l’Observatoire des multinationales.

Un partenariat entre la Roumanie et Coca-Cola

En 2019, le sponsoring très voyant entre Coca-Cola et la présidence roumaine de l’Union européenne avait provoqué un scandale. Des boissons gratuites dans les réfrigérateurs, des chargeurs téléphoniques ou encore des fauteuils rouge vif aux couleurs du géant américain pour discuter. Le gouvernement français visé par les ONG réfute tout conflit d’intérêt avec Renault et Stellantis. Les deux groupes n’ont pas souhaité répondre aux questions des équipes de France Télévisions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.