Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Opération anticorruption à Bruxelles : le Qatar a "clairement" infiltré le Parlement européen, accuse l'eurodéputée LFI Manon Aubry

Publié Mis à jour
Opération anticorruption au Parlement européen : Manon Aubry réagit
Opération anticorruption au Parlement européen : Manon Aubry réagit Opération anticorruption au Parlement européen : Manon Aubry réagit
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
L'élue a décrit, samedi, la résistance de certains eurodéputés à sa résolution sur la violation des droits humains au Qatar. Selon elle, ces collègues agissaient comme s'ils étaient "des agents du Qatar".

Certains élus européens ont-ils été soudoyés par le Qatar ? Ce pays du Golfe a "clairement" infiltré le Parlement européen, a accusé l'eurodéputée de La France insoumise Manon Aubry, samedi 10 décembre, sur franceinfo, au lendemain de l'arrestation de cinq personnes à Bruxelles dans une enquête sur des soupçons de versements d'argent pour influencer des députés européens.

"Il était clair que certains députés avaient pour mission de défendre les intérêts du Qatar", raconte l'élue, engagée depuis des mois pour l'adoption au Parlement européen d'une résolution dénonçant la violation des droits humains dans ce pays. "Est-ce que j'avais en face de moi des négociateurs du Parlement européen, des députés, ou des agents du Qatar ?, s'était-elle alors interrogée. "Manifestement, je ne pensais pas viser aussi juste." Elle ajoute : "L'ambassade du Qatar, quand elle a su que j'avais initié ce projet de résolution, avait aussi tenté de me contacter" pour un rendez-vous qu'elle avait décliné.

"Ces révélations sont extrêmement préoccupantes et disent quelque chose du niveau de corruption de certains élus."

Manon Aubry, eurodéputée LFI

à franceinfo

Manon Aubry appelle à la démission de la vice-présidente du Parlement européen Eva Kaili, une eurodéputée socialiste grecque, qui fait partie des cinq personnes interpellées. "Notre groupe de la gauche a demandé qu'un débat se tienne la semaine prochaine au Parlement européen pour faire toute la lumière sur cette affaire", précise-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.