Nomination d'une Américaine à la Commission européenne : "Embaucher une ancienne lobbyiste des Gafam, c'est un signal désastreux", dénonce le député européen Geoffroy Didier

"J'imagine qu'il y avait une femme ou un homme européen, compétent, et qui n'a pas été lobbyiste pour les grandes plateformes numériques", estime sur franceinfo le député européen Geoffroy Didier, après la nomination de Fiona Scott Morton, au sein de la direction générale de la concurrence de la Commission européenne.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La nomination de Fiona Scott Morton au sein de la direction générale de la concurrence de la Commission européenne fait polémique. (DIEGO RAVIER / HANS LUCAS)

"C'est un signal désastreux envoyé par la Commission européenne", a estimé ce vendredi 14 juillet sur franceinfo le député européen Geoffroy Didier, à propos de la nomination d'une Américaine, Fiona Scott Morton, en tant que chef économiste de la direction générale de la concurrence de la Commission européenne. 

La Commission européenne a adressé ce vendredi une fin de non-recevoir au gouvernement français qui réclamait l'annulation de ce recrutement controversé. "La décision a été prise. Nous ne voyons pas de raison de la reconsidérer", a déclaré la porte-parole de la Commission, Dana Spinant, lors d'un point de presse quotidien. 

Une "influence" sur la Commission européenne ?

"Je ne conteste pas les compétences de cette femme, je conteste ce mauvais signal", a expliqué Geoffroy Didier, qui rappelle qu'"il y avait onze candidats". "J'imagine que sur ces onze, il y avait une femme ou un homme européen, compétent, et qui n'a pas été lobbyiste pour les grandes plateformes numériques". "Embaucher une économiste en chef qui est une ancienne lobbyiste des Gafam au moment où l'Union européenne veut réguler ces Gafam, c'est un problème".  

"Je n'imagine pas un seul instant qu'il n'y ait pas eu une influence sur la Commission européenne pour qu'elle choisisse cette personne parmi d'autres personnes tout aussi compétentes", a également avancé le député européen, qui appelle la Commission européenne à "renoncer et choisir une autre personne"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.