Cet article date de plus de six ans.

Une ville britannique s'attaque à la tradition du "fish and chips" servi dans du papier journal

La mairie de Liverpool envisage de remplacer le papier journal par des assiettes et des couverts, afin de réduire la quantité de déchets dans les rues.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (ANTOINE LORGNIER / ONLY WORLD)

Le quotidien britannique The Daily Mail s'insurge contre des "casseurs d'ambiance". Le conseil municipal de Liverpool a déposé un projet visant à interdire les "fish and chips" servis en terrasse dans du papier journal, hérissant les poils des défenseurs de cette tradition outre-Manche. La mesure s'appliquerait aux restaurants avec terrasse ouvrant après le vote de la mesure, afin de réduire la quantité de détritus dans les rues de la ville.

"Nous ne voulons pas de gens achetant des frites, les mangeant dehors et ensuite jettant les déchets par terre", explique au Daily Mail le conseiller municipal travailliste Nick Small. L'objectif est notamment de réaliser des économies en matière de nettoyage des rues, en s'en prenant aux fast-foods en général.

Les habitants sont-ils prêts à troquer le papier journal pour une assiette, un couteau et une fourchette ? "Cela n'a pas de sens. Manger un 'fish and chips' dehors dans du journal avec une simple fourchette en bois est une de ces joies qui me rappellent ma jeunesse", explique l'un d'eux au Daily Mail.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.