Cet article date de plus de neuf ans.

Une Belge se fait retirer au laser 56 étoiles tatouées sur son visage

Kimberley Vlaeminck était devenue célèbre malgré elle il y a quatre ans après avoir été défigurée par un tatoueur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Kimberley Vlaeminck, le 17 juin 2009 à Courtrai (Belgique). (PETER DECONINCK / MAXPPP)

La photo de son visage tatoué de 56 étoiles a circulé dans tous les médias, en 2009. Quatre ans plus tard, Kimberley Vlaeminck retrouve enfin un visage normal. La jeune femme originaire de Courtrai (Belgique) a subi une ultime opération au laser, vendredi 31 mai, selon le site HLN.be (article en flamand). D'après elle, le tatoueur avait profité de son sommeil pour dessiner 56 étoiles au lieu des trois qu'elle avait demandées.

Capture d'écran du site belge hln.be, montrant le visage de Kimberley Vlaeminck après son traitement au laser, le 1er juin 2013. (HLN.BE / FRANCETV INFO)

"Je travaille en tant que serveuse et désormais, on me reconnaît à peine !", plaisante Kimberley Vlaeminck, dans une interview au journal belge. Neuf opérations, dont la première a été réalisée en février 2010, ont été nécessaires pour effacer ces motifs. "Le résultat est vraiment fantastique", se réjouit-elle. "Mais les traitements au laser sont très douloureux. C'était comme si ma peau était piquée avec des aiguilles."

Le tatoueur, Rouslan Toumaniantz, assure qu'il n'a pas agi à l'insu de la jeune femme, âgée de 18 ans au moment des faits. "Elle était tout le temps éveillée, expliquait-il à HLN.be, en 2009. Je ne l'ai pas hypnotisée ou droguée, elle était d'accord. Les problèmes ont commencé quand son père et son ami ont vu les tatouages."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.