Un cœur a été transplanté après avoir cessé de battre, une première en Europe

La transplantation a été réalisée au Papworth Hospital de Cambridge (Royaume-Uni) et le patient est en bonne santé, indique la BBC, jeudi 26 mars.

Illustration du cœur humain.
Illustration du cœur humain. (SKX / AFP)

C'est une petite révolution. Pour la première fois en Europe, un patient a bénéficié de la greffe d'un cœur qui avait cessé de battre, rapporte la BBC (en anglais), jeudi 26 mars. La transplantation a été réalisée au Papworth Hospital de Cambridge (Royaume-Uni). Le patient s'est dit ravi. "Je pouvais à peine marcher avant l'opération", raconte Huseyin Ulucan, 60 ans. "Je me sens plus fort chaque jour."

La technique pourrait sauver de nombreuses vies

Jusqu'ici, il était impossible de faire don d'un cœur qui avait cessé de battre, car le muscle se détériore très vite. Mais ce nouveau protocole permet de "redémarrer" l'organe cinq minutes après la mort, en le perfusant avec du sang et des nutriments à température corporelle. L'organe est ensuite transféré dans une machine spécialement conçue, où il continue de battre et d'être alimenté pendant trois heures, permettant le transport. Le patient passe ensuite sur le billard pour être transplanté. Inédites jusqu'ici sur le continent, de telles opérations similaires ont déjà été réalisées l'an passé en Australie.

Cette prouesse médicale suscite de nouveaux espoirs chez les demandeurs, lesquels doivent parfois atteindre trois ans pour bénéficier d'une greffe du cœur. "Malheureusement, il y a une pénurie d'organes au Royaume-Uni et les patients meurent en attendant", résume le professeur James Neuberger, de la NHS Blood and Transplant. Ce nouveau protocole pourrait permettre un quart de transplantations cardiaques supplémentaires, selon l'hôpital. Et donc, sauver des dizaines de vies.