Plan de relance : les arguments des pays qui bloquent

Qui sont les pays dits frugaux qui tiennent tête au couple franco-allemand ? Et pourquoi sont-ils si frileux à l'idée de participer à l'effort européen via les subventions ?

France 2

Suède, Danemark, Pays-Bas, Autriche, ces pays dits "frugaux" seraient "radins" selon certains pays européens. Chacun de ces États se disent plutôt "économes" et "bons gestionnaires". Pourquoi sont-ils si fermes ? Parce qu'ils disent avoir fait des réformes drastiques, alors que d'autres pays européens ne les auraient pas faites. Ces réformes concernent le marché du travail ou encore les retraites.

Les frugaux considèrent les États du sud comme des cigales

Aux Pays-Bas par exemple, l'âge légal de départ à la retraite est de 65 ans. En France, il est pour l'instant de 62 ans. Ces pays ont aussi beaucoup diminué la dépense publique : au Danemark elle représente moins de 51% du PIB, en France elle reste à 56% du PIB. Les frugaux considèrent les États du sud comme des cigales. Les pays frugaux entrent dans la fameuse catégorie des États contributeurs nets : en clair ils versent plus au budget européen qu'ils ne reçoivent. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron et le président du Conseil européen Charles Michel au sommet européen à Bruxelles (Belgique), le 17 juillet 2020.
La chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron et le président du Conseil européen Charles Michel au sommet européen à Bruxelles (Belgique), le 17 juillet 2020. (THIERRY MONASSE / ANADOLU AGENCY / AFP)