Italie : "quelques blessés et beaucoup de panique" après deux fortes secousses dans le centre du pays

Le premier séisme a peut-être sauvé des vies, en obligeant les habitants à sortir des maisons, avant le second, plus violent.

Une maison éventrée et ses décombres, dans le village de Visso (Italie), après deux séismes, le 29 octobre 2016.
Une maison éventrée et ses décombres, dans le village de Visso (Italie), après deux séismes, le 29 octobre 2016. (TIZIANA FABI / AFP)

Deux secousses de magnitude 5,5 puis 6,1 ont touché le centre de l'Italie, mercredi 26 octobre, faisant quelques dizaines de blessés légers selon un bilan provisoire, deux mois après un tremblement de terre qui avait tué près de 300 personnes dans la même région.

FRANCEINFO

La première secousse a peut-être sauvé de nombreuses vies en poussant les habitants hors de leurs maisons avant la seconde, plus destructrice. Mais les secouristes, à pied d'œuvre au cœur de la nuit et sous la pluie, peinaient à se faire une idée réelle de l'étendue des dégats.

"La seconde secousse a été terrible"

"La situation est apocalyptique. Beaucoup de maisons se sont écroulées", a déclaré à la télévision Marco Rinaldi, maire d'Ussita, en précisant qu'il n'y avait probablement pas de victime dans sa commune. "La deuxième secousse a été longue, elle a été terrible. J'ai ressenti beaucoup de séismes mais celui-là a été le plus fort. Heureusement, tout le monde était déjà dehors après la première."

"En fin de compte, la situation n'est pas aussi catastrophique qu'on aurait pu le penser" compte tenu de la magnitude des secousses, a déclaré à la presse le chef de la protection civile, Fabrizio Curcio : "Quelques blessés et beaucoup de panique". Les urgences des différents hôpitaux de la région ont reçu quelques dizaines de personnes pour des blessures légères ou des malaises, mais aucun cas grave n'a été signalé dans l'immédiat.