Russie : une police régionale réclame des rennes pour combattre le crime

Les policiers de la région de l'Oural jugent que ces animaux sont particulièrement efficaces pour traquer les malfaiteurs dans les zones de toundra.

Les rennes peuvent accéder facilement aux zones de toundra devenues prisées par les criminels de l\'Oural.
Les rennes peuvent accéder facilement aux zones de toundra devenues prisées par les criminels de l'Oural. (MATT CARDY / SAMSUNG COLLECTION / GETTY)

La police veut prendre les rennes. Pas facile de faire reculer la délinquance lorsqu'on a les pieds enfoncés dans 40 cm de poudreuse. Pour être mieux armés face aux bagarres et aux vols, les policiers du district autonome de Iamalo-Nénétsie, situé dans la région de l'Oural (Russie), pourraient bien obtenir la création d'une brigade montée sur des rennes, rapporte, jeudi 25 décembre, The Independent (en anglais).

Plus pratique qu'une motoneige

Les forces de l'ordre locales, qui travaillent par des températures qui tombent souvent sous les -20°C, sont pourtant équipées de motoneiges particulièrement rapides. Mais ces véhicules "ont tendance à tomber en panne et à consommer trop d'essence", affirme un responsable cité par le très sérieux quotidien Izvestia (en russe).

Les rennes, qui ne connaissent pas ces soucis, ont par ailleurs l'avantage d'atteindre des zones de toundra difficilement accessibles en motoneige, et qui sont devenues prisées des malfaiteurs. The Independent note que les forces russes sont loin d'être novices en matière d'animaux : outre des dauphins entraînés à repérer les mines aquatiques, certaines patrouilles terrestres utilisent déjà des ânes pour effectuer leurs rondes.