VIDEO. Fabius sur l'Allemagne : "Le débat oui, le pugilat non"

Le ministre des Affaires étrangères a défendu la relation entre les deux pays, lundi sur Europe 1.

Le gouvernement tente d'éteindre l'incendie. Alors qu'un document de travail du PS préconise "l'affrontement démocratique" avec l'Allemagne pour assouplir les politiques d'austérité en Europe, Laurent Fabius a défendu le "débat" plutôt que "le pugilat", lundi 29 avril, sur Europe 1.

"Il est absolument anormal de mettre en cause tel ou tel dirigeant. En plus, nous [la France] avons nous aussi nos propres responsabilités", estime le ministre des Affaires étrangères. Il juge également qu'il "faut renforcer le débat avec l'Allemagne", à la suite de Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, et Michel Sapin, ministre de l'Economie, qui ont tous deux défendu l'amitié franco-allemande, dimanche.

A l'inverse, le président socialiste de l'Assemblée, Claude Bartolone, a lui appelé à la "confrontation" avec Berlin sur la rigueur.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, arrive à l\'Elysée, le 5 mars 2013.
Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, arrive à l'Elysée, le 5 mars 2013. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)