Jeune, métis, homosexuel... Qui est Leo Varadkar, le futur Premier ministre irlandais ?

Lorsqu'il deviendra Premier ministre, le 12 juin, Leo Varadkar sera à la fois le chef de gouvernement le plus jeune de l'histoire du pays, le premier à avoir un père d'origine étrangère et le premier à être ouvertement homosexuel.

Leo Varadkar porté en triomphe après son élection à la tête du Fine Gael, le 2 juin 2017, à Dublin (Irlande).
Leo Varadkar porté en triomphe après son élection à la tête du Fine Gael, le 2 juin 2017, à Dublin (Irlande). (CLODAGH KILCOYNE / REUTERS)

"Si mon élection montre quelque chose, c'est que les préjugés n'ont pas de prise dans cette République." Vendredi 2 juin, Leo Varadkar a été élu à la tête du parti de centre-droit irlandais Fine Gael. Et, sauf imprévu, il sera donc intronisé Premier ministre d'Irlande, lors de la prochaine réunion du Parlement, le 12 juin. L'homme est à lui seul le symbole de l'évolution sociale majeure à l'œuvre depuis une vingtaine d'années dans le pays.

Le plus jeune Premier ministre de l'histoire de l'Irlande

Leo Varadkar a 38 ans. Son âge fera donc de lui le plus jeune chef de gouvernement de l'histoire de l'Irlande, d'ici une dizaine de jours. En dépit de sa jeunesse, l'homme possède déjà une expérience politique certaine, puisqu'il était ministre de la Protection sociale dans le cabinet sortant.

"Alors que le flambeau du leadership et les responsabilités passent à une nouvelle génération d'hommes et de femmes, nous réaffirmons notre engagement à gouverner pour toutes les générations et pour tous", a assuré le futur Premier ministre après sa désignation, tout en se disant "prêt" pour les "défis" à venir.

Le renouvellement de génération provoqué par son élection, après six ans de gouvernement d'Enda Kenny, âgé de 66 ans, est susceptible de se répercuter dans la composition du gouvernement. Paschal Donohoe, âgé de 42 ans, est notamment pressenti pour remplacer le ministre des Finances actuel, Michael Noonan, sur le point de prendre sa retraite.

Le premier à avoir un père d'origine étrangère

Leo Varadkar est métis. Son père est né à Bombay. Médecin de profession, tout comme son fils, il a rencontré sa future femme, une infirmière irlandaise, en Angleterre dans les années 1970, avant de rejoindre l'Irlande. 

"Quand mon père a voyagé 5 000 miles pour construire un nouveau foyer en Irlande, je doute qu'il ait jamais rêvé qu'un jour son fils deviendrait le dirigeant [du pays] et qu'en dépit de ses différences, il serait jugé pour ses actions et non pour son identité", a déclaré le futur Premier ministre, vendredi, après son élection à la tête de son parti. 

Le premier à être ouvertement gay

Leo Varadkar sera le premier chef de gouvernement irlandais à être ouvertement homosexuel. Un révolution de plus pour l'Irlande, où l'homosexualité n'a été dépénalisée qu'en 1993, mais qui a été le premier pays à reconnaître par référendum les mariages entre homosexuels, en 2015.

Un Macron, un Trudeau ou un Trump irlandais ?

Les partisans de Leo Varadkar ont comparé avec enthousiasme sa victoire à celle d'Emmanuel Macron en France et à celle, plus ancienne, du jeune Premier ministre canadien Justin Trudeau. L'opposition, au contraire, critique son style direct et estime qu'il va pousser le gouvernement vers la droite. Il a notamment fait campagne en tant que ministre contre la "triche aux allocations""Leo Varadkar est un Tory. Fine Gael va être emmené encore plus à droite sous sa direction et cela peut seulement signifier de nouvelles difficultés pour les gens ordinaires", a accusé Gerry Adams, le président du Sinn Fein, la gauche irlandaise, dans un communiqué.

"Certains dans le parti le voient 'plus comme un Trump que comme un Trudeau'", poursuit l'Independent, en référence au président américain. Le journal irlandais s'interroge sur la personnalité du futur dirigeant : aura-t-il "la capacité à réunir non seulement son parti, mais aussi une société qui a été trop longtemps minée par les divisions ?"