Pologne : les conservateurs de retour au pouvoir

Le parti conservateur et anti-Europe a remporté les élections législatives dimanche 25 octobre. Une équipe de France 2 revient sur ce scrutin.

FRANCE 2

Après huit ans passés dans l'opposition, les conservateurs exultent. Ils ont remporté les élections législatives de dimanche 25 octobre et reviennent ainsi au pouvoir en Pologne, avec un programme plein de promesses populistes.
Beata Szydlo, 52 ans, sera nommée dans quelques jours Premier ministre. Elle a mené une campagne contre l'avortement, contre les pouvoirs de Bruxelles, et surtout contre les quotas de réfugiés. "Les propositions de l'Europe sont mauvaises, ce ne sont pas des solutions à long terme. Les Polonais ont le droit d'avoir peur des réfugiés", a-t-elle déclaré. Et les conservateurs ont surfé sur cette peur qui dépasse le noyau dur de l'extrême droite.

Un discours assumé

La Pologne est l'un des pays d'Europe les plus réticents à accueillir des migrants. "On ne peut pas aider nos SDF et maintenant il faudrait nourrir des réfugiés", lance au micro de France 2 un Polonais.
Un discours assumé par le parti conservateur dont la ligne rappelle celle d'un certain Viktor Orban, le Premier ministre hongrois. "Viktor Orban est un modèle pour les conservateurs. L'Europe va avoir avec la Pologne une nouvelle Hongrie, mais quatre fois plus peuplée", explique Jacek Kucharczyk, politologue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jaroslaw Kaczynski (à gauche), le leader de Droit et justice, et Beta Szydlo (à droite), la future Premier ministre, le 25 octobre 2015 à Varsovie (Pologne). 
Jaroslaw Kaczynski (à gauche), le leader de Droit et justice, et Beta Szydlo (à droite), la future Premier ministre, le 25 octobre 2015 à Varsovie (Pologne).  (JANEK SKARZYNSKI / AFP)