Parmi les 300 plus grosses fortunes de Suisse, 11% sont françaises

Le magazine Bilan vient de publier sa 11ème édition du classement des 300 personnes les plus riches de Suisse. Le journal d’informations financières révèle que la Suisse compte 44 exilés fiscaux français.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Sur les 300 personnes les plus riches de Suisse, 11% viennent de l’hexagone.
C’est ce que montre le dernier classement annuel du journal helvétique  Bilan. Les Français sont de plus en plus nombreux à s’exiler en Suisse : 6 de plus depuis l’année dernière et 15 de plus depuis 2007.
Ces 44 exilés français disposent d’un patrimoine global de 300 milliards d’euros.
Parmi ces exilés fiscaux, attirés par le lac Léman, trois nouveaux faisaient leur entrée dans le classement : Nicolas Puech, actionnaire du groupe Hermès, Denis Dumont le créateur du concept de distribution alimentaire Grand Frais puis Serge Kampf, le patron de Capgemini.

Mais après la publication de cette enquête, Serge Kampf, a démenti résider en Suisse.  Le magazine suisse Bilan a retiré son nom de cette liste en expliquant qu'il avait  "été induit en erreur par certains éléments qui, au final, ne signifient pas l'établissement administratif sur le territoire helvétique" de Serge Kampf.

Le mensuel suisse cite aussi Michel Lacoste, Paul Dubrule, le cofondateur du groupe Accor, Johnny Hallyday, Sébastien Loeb…
Mais ce classement est loin d’être complet. Les grosses fortunes sont généralement très discrètes.