Vidéo Des garde-côtes libyens tirent en direction d'une embarcation de migrants pour lui couper la route : "S'il vous plaît, ne tirez pas sur les gens !"

L'ONG allemande Sea-Watch a diffusé des images aériennes prises depuis son avion de reconnaissance. 63 migrants se trouvaient à bord de l'embarcation, qui a finalement pu atteindre l'île italienne de Lampedusa.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Sur la vidéo prise par l'ONG Sea-Watch jeudi 1er juillet 2021, on voit un bateau des garde-côtes libyens tirer près d'une embarcation de migrants, puis s'en approcher dangereusement, évitant de peu la collision.  (SEA-WATCH)

Des garde-côtes libyens ont tiré mercredi 30 juin près d'une petite embarcation de migrants, qui naviguait en direction de l'île italienne de Lampedusa. Les images, diffusées sur internet, ont été prises par l'ONG allemande Sea-Watch, depuis son avion de reconnaissance, le Seabird. 

Sur cette vidéo, on entend deux humanitaires commenter la scène glaçante à laquelle ils assistent. Un bateau des garde-côtes libyens s'en prend à une embarcation de fortune. A son bord, 63 migrants. "Ils tirent, les soi-disant garde-côtes libyens ! S'il vous plaît, gardez vos distances, ne tirez pas sur les gens ! Arrêtez de tirer dans l'eau", supplie l'une des deux humanitaires.

La collision est évitée de justesse

A ce moment-là, on voit la vedette des garde-côtes tenter d'éperonner l'embarcation des migrants. La collision est évitée de justesse. "J'ai peur quand ils se rapprochent comme ça", commente l'autre humanitaire, à bord de l'avion de reconnaissance. "Les soi-disant gardes-côtes libyens, ce que vous êtes en train de faire est très dangereux, STOP !"  

Des objets sont jetés sur les migrants qui seront poursuivis pendant une heure et demie. Mais le naufrage est finalement évité. La petite embarcation a même réussi à rejoindre les côtes de Lampedusa.

Une partie de l'Italie s'indigne. Selon Sea-Watch et le parti Sinistra italiana, la Gauche italienne, ce patrouilleur des garde-côtes a été donné par l'Italie, qui entretient et finance en partie les gardes-côtes libyens.

L'Italie a vu près de 21 000 personnes arriver sur ses côtes au premier semestre 2021, soit trois fois plus que sur la même période en 2020. Plus de 830 personnes ont péri en tentant de traverser la Méditerranée, selon l'ONU.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Naufrages en Méditerranée

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.