Sauvetage des migrants en Méditerranée : "l'une des pires journées depuis le début de la mission" de l'"Aquarius"

Deux femmes sont mortes, samedi, et de nombreuses personnes sont portées disparues et présumées noyées.

Un homme appelle à l\'aide, le 27 janvier 2018, en mer Méditerranée.
Un homme appelle à l'aide, le 27 janvier 2018, en mer Méditerranée. (LAURIN SCHMID / SOS MEDITERRANEE)

Pendant qu'une chanson consacrée à la naissance du bébé d'une migrante nigériane triomphait à "Destination Eurovision", une "journée tragique" se déroulait en Méditerranée. Deux femmes sont mortes à bord d'un canot pneumatique dégonflé, samedi 27 janvier, au large de la Libye, selon SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, qui ont mené une opération de sauvetage à bord de l'Aquarius.

Le bateau humanitaire qui a vu naître la fillette de la chanson a été "confronté à l'une de ses pires journées depuis le début de sa mission en février 2016", déplore SOS Méditerranée. L'association a recensé "83 personnes sauvées" lors du naufrage du canot, dont de "nombreux" occupants restent portés disparus et présumés noyés. "Deux femmes n'ont pas pu être ranimées et laissent deux enfants orphelins."

Huit cents personnes secourues samedi

A bord de l'Aquarius, l'équipe médicale de MSF a ranimé six enfants : trois bébés, un enfant de 4 ans et deux autres de 7 ans. Les deux associations ont mis en ligne des photos de personnes tombées à l'eau en train de lancer des appels à l'aide.

SOS Méditerranée ajoute avoir été également, samedi, à l'aube, "témoin direct et impuissant de l'interception d'un canot pneumatique en détresse par les gardes-côtes libyens dans les eaux internationales". Confirmant le décès de deux personnes, les gardes-côtes italiens ont recensé 800 personnes sauvées en Méditerranée centrale, samedi, au cours de cinq opérations distinctes.