Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Yannick Jadot : "On ne peut pas comparer la droite des années 1930 avec la situation européenne d'aujourd'hui"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 28 min.
Yannick Jadot : "On ne peut pas comparer la droite des années 1930 avec la situation européenne d'aujourd'hui"
France 3

Yannick Jadot, député européen et tête de liste désigné au nom d'Europe
Ecologie-Les Verts pour les élections européennes de mai 2019, était l'invité de "Dimanche en politique", dimanche 4 novembre. Il répondait aux questions de Francis Letellier.

Le président de la République va entamer un tour d'une partie de la France dimanche 4 novembre pour les commémorations du centième anniversaire de la guerre 14-18. Il a fait un parallèle avec la situation politique en Europe aujourd'hui et celle des années 1930.

A-t-il raison de dire ça ? "Non, on ne peut pas comparer la droite des années 1930 avec la situation européenne d'aujourd'hui, répond Yannick Jadot. Toutes ces commémorations, on a l'impression qu'elles sont là pour masquer la guerre économique dans laquelle nous sommes aujourd'hui, qui a des conséquences sociales dramatiques", dit-il en reprenant un jeune avec qui il a eu une discussion.

Immigration : les Européens doivent partager la responsabilité

Alors que l'immigration est aussi l'un des thèmes centraux des élections européennes, Yannick Jadot a signé un texte pour l'accueil des migrants. La France peut-elle accueillir des migrants comme l'Allemagne l'a fait ? "Il n'y a pas de raison d'accueillir des migrants comme l'Allemagne l'a fait, car il n'y a pas deux millions de réfugiés qui sonnent à nos portes", dit-il.

"Quand on a des réfugiés rescapés, survivants dans des conflits, c'est notre responsabilité de les accueillir. Les réfugiés qui ont droit à l'asile doivent être accueillis. La question est de se partager cette responsabilité-là à l'échelle de l'Europe."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.