Violences à Calais : quatre migrants entre la vie et la mort

La journaliste Virginie Cooke-Rodrigues, présente à Calais (Pas-de-Calais), évoque l’état de santé des quatre blessés graves lors des affrontements entre migrants survenus jeudi 1er février. 

Voir la vidéo
France 3

"Ici, à l’hôpital de Calais (Pas-de-Calais), les 4 jeunes hommes sont toujours entre la vie et la mort", explique la journaliste Virginie Cooke-Rodriguez, présente sur place. Elle revient sur les rixes entre migrants survenues jeudi dans la ville : "Ils ont été blessés par balle hier lors des violents affrontements. Il s’agirait de jeunes Érythréens âgés de 16 à 18 ans. Au total, selon le dernier bilan, 21 migrants ont été blessés hier."

150 CRS mobilisés

"Le calme est revenu aujourd’hui à Calais même si la présence policière est toujours très visible dans la ville et aux alentours", poursuit la journaliste. "Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, est venu en urgence. Il a annoncé que 150 CRS vont arriver aujourd’hui en renfort pour sécuriser la zone et surtout pour éviter tout nouvel affrontement entre migrants et tout acte de vengeance."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants, pour certains armés de barre de fer et de bâtons, le 1er février 2018 à Calais (Pas-de-Calais).
Des migrants, pour certains armés de barre de fer et de bâtons, le 1er février 2018 à Calais (Pas-de-Calais). (MAXPPP)